Recherche sur les dimensions de la pauvreté : les États-Unis dévoilent leurs résultats

  • « Nous ne pouvons éradiquer la pauvreté sans la comprendre – et nous ne pouvons la comprendre que si nous apprenons à la connaître à travers celles et ceux qui en font l’expérience quotidienne. »

C’est en partant de ce constat qu’au cours des trois dernières années, les membres d’ATD Quart Monde aux États-Unis et dans cinq autres pays ont travaillé ensemble pour acquérir une connaissance plus approfondie de la pauvreté, dans le cadre de la recherche sur les dimensions cachées de la pauvreté. Au cœur de ce projet, intitulé aux États-Unis « les aspects multidimensionnels de la pauvreté » (AMP), réside l’idée selon laquelle comprendre ce phénomène n’exige pas seulement la compétence et l’expertise des académiciens. Elle requiert également celles des travailleurs sociaux qui en sont témoins dans le cadre de leur profession et, plus encore, celles des personnes qui en font l’expérience quotidienne.

Maryann Broxton, co-directrice de l’équipe de recherche aux États-Unis explique :

  • « Ce qui rend notre projet tellement unique est de faire travailler ensemble ces différents groupes sur les étapes de conception, de mise en œuvre et d’analyse de recherche, en associant trois types de connaissances sur la pauvreté. Le résultat dépasse la simple somme de ces savoirs. »

« Le cercle vicieux de la pauvreté : l’expérience des États-Unis » est le titre du nouveau rapport national d’ATD Quart Monde. Aboutissement de plusieurs années de travail, il a impliqué des centaines de personnes travaillant dans six différents lieux à travers le pays.
Il est disponible en version anglaise en téléchargement sur le site d’ATD États-Unis. Son contenu sera divulgué lors d’événements se tenant à travers le pays.

Être en situation de pauvreté aux États-Unis, qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

  • « Être pauvre, c’est se retrouver constamment sous le joug de quelqu’un » déclare l’un des participants.

La pauvreté aux États-Unis s’étend bien au-delà d’une simple question de revenu. Elle signifie ravaler sa fierté quand on demande une aide financière dont on a désespérément besoin ; accepter d’avoir des enfants qui ne reçoivent pas la même éducation de qualité que les autres ; être piégé dans une société sur le déclin et en manque de ressources ; être obligé d’avoir de la reconnaissance pour le peu que vous avez et ressentir la honte si vous ne faites pas preuve de cette gratitude. Ce sont là quelques-uns des aspects essentiels de la pauvreté.

L’équipe de recherche aux États-Unis a démontré que la pauvreté est le résultat d’un processus d’assujettissement.

  • Ce processus contraint une partie de la société à vivre dans des zones défavorisées où elle manque d’accès aux ressources essentielles, souffre de problèmes de santé et subit des difficultés liées au monde du travail. Ce sont des personnes que l’on n’entend pas ; leur voix est muette, ou ignorée. Elles font l’expérience de l’exclusion et de l’isolement, sont stigmatisées et humiliées. Ces différentes dimensions de la pauvreté sont intimement liées entre elles.

Vivre dans la pauvreté, ce n’est pas uniquement avoir du mal à joindre les deux bouts, c’est une lutte quotidienne. C’est un combat contre la colère et la honte, un combat pour résister et survivre aux injustices qui découlent de la pauvreté.

Tenter de résoudre un aspect de la pauvreté va souvent en impacter un autre, avec des causes et des conséquences dont il sera impossible de se démêler. Par exemple, si une personne qui vit la grande pauvreté a un problème de santé, pour se soigner, elle peut être contrainte de manquer le travail et donc perdre son emploi. Parfois, un problème peut se substituer à un autre, donnant l’impression d’une dure réalité dont on ne peut s’échapper. Même quand une question est réglée, une autre préoccupation apparaît.

La pauvreté est caractérisée par une incertitude constante et par le fait d’avoir toujours à choisir le moindre entre deux maux.

  • Cette situation peut être encore aggravée par des phénomènes de discrimination comme le racisme perpétré par certaines institutions qui considèrent les plus vulnérables comme inutiles, ainsi que par le poids insoutenable de tous ces aspects cumulés de la pauvreté.

Événements à venir

  • Il faudra plus qu’un simple rapport pour changer le débat autour de la pauvreté aux États-Unis. Pour y arriver, il est nécessaire de créer un mouvement.

Le 27 mars 2019 ATD Quart Monde États-Unis lance la première étape de ce mouvement avec un événement qui se tiendra à la New School for Social Research de New York. Cette manifestation sera l’occasion de réunir des politiciens, des académiciens, mais aussi des personnes en situation de pauvreté. Ensemble, ils parleront des conclusions majeures du rapport.
Il sera possible de suivre la première partie de l’événement en live via Facebook en cliquant ici, 18h heure locale (22h en Temps Universel).

L’université de Harvard accueillera un débat similaire le 4 avril, qui rassemblera des membres de l’équipe de recherche des États-Unis AMP, des organisations non-gouvernementales et des professeurs d’universités.

Le 18 avril, le rapport AMP voyagera jusqu’à la côte ouest, au Centre St. Mary d’Oakland. Il pourra y apporter un soutien au processus entrepris auprès des législations régionales, provinciales et municipales pour que soit reconnue l’importance des aspects multidimensionnels de la pauvreté. Il est également question de considérer le projet AMP comme un élément clé pour mieux comprendre la pauvreté aux États-Unis.

À l’occasion d’un séminaire qui se tiendra à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à Paris, le 10 mai, le Mouvement international ATD Quart Monde dévoilera les résultats de la recherche au niveau international. Cet événement multilingue verra la participation d’experts du monde entier.
Il sera possible de visionner une grande partie du séminaire en live. Des délégués des six pays où la recherche s’est déroulée, seront présents à l’événement.

Le 8 juin enfin, l’équipe de recherche des États-Unis organisera une manifestation au Global Green Community and Climate Action Center à la Nouvelle-Orléans.

Ce n’est que le début ! ATD États-Unis espère que ce rapport sera le point de départ pour faire changer la vision des étasuniens sur la pauvreté.

Plus d’informations sur ATD Quart Monde aux États-Unis.

  1. Quelle bonne nouvelle que ce travail accomplit par ATD ETATS-UNIS! Je reconnais la description du vécu des gens en situation de pauvreté pour avoir été dans une école d’un milieu défavorisé de Montréal. Puisse ce rapport donné les fruits escomptés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *