J’aimerais voir les choses changer

« Je veux montrer aux gens que lorsque quelque chose de mauvais vous arrive, cela peut affecter votre vie, négativement ou positivement. Je m’exprime pour donner la parole à ceux qui ne l’ont pas. Ma parole n’a peut-être pas beaucoup de poids, mais je me bats pour ce en quoi je crois : chacun doit avoir les mêmes droits quelle que soit sa situation, placement en famille d’accueil, sans-abrisme ou addiction. »

Extrait de l’intervention d’Andrew, au Trinity College de Dublin


En Irlande, ATD Quart monde a organisé un atelier en ligne pour les étudiants en travail social. L’atelier a été animé par des membres d’ATD Quart Monde avec des professeurs du Trinity College de Dublin.

L’atelier a débuté par un débat sur la signification de la misère selon le point de vue des étudiants, suivi par la projection d’une vidéo réalisée par ATD Quart Monde. De là est née une discussion sur les liens entre l’approche que montre cette vidéo et le travail social. La première démarche a été de relever ensemble les pratiques positives des travailleurs sociaux.

Discrimination socio-économique

Des militants Quart Monde sont intervenus pour faire part de leur expérience concrète du travail social, en ponctuant leur intervention de textes poétiques dont ils sont les auteurs et qui portent sur la discrimination socio-économique. Elle est un problème majeur auquel ils doivent faire face lorsqu’ils sont en contact avec des travailleurs sociaux. Les militants ont par ailleurs insisté sur l’inégalité des rapports de force entre personnes en situation de pauvreté et travailleurs sociaux, les premières craignant souvent les seconds.

Selon ces personnes, les mauvaises expériences vécues avec les travailleurs sociaux sont souvent dues à la discrimination systémique existant en Irlande. Beaucoup d’entre elles se reconnaissent dans cette manière dont Andrew l’exprime :

  • « J’aimerais voir les choses changer, que ce soit le résultat indirect ou direct de mes actions. Je veux que les choses changent parce que je ne peux plus supporter de voir les injustices commises par des gens qui pensent valoir plus que moi. J’ai eu une vie difficile et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour m’assurer que mes enfants soient traités équitablement. »

En Irlande, ATD Quart Monde mène une campagne pour la reconnaissance juridique de la discrimination socio-économique dans le pays. Cette campagne appelle la société à lutter contre la discrimination systémique à l’encontre des populations pauvres. La pratique positive du travail social peut constituer un levier pour s’attaquer à cette discrimination systémique. Les militants Quart Monde encouragent les étudiants à prendre toutes les dimensions de la pauvreté en compte dans leur profession afin de réussir à établir des relations basées sur la dignité et le respect.

Après avoir partagé son expérience, Andrew a répondu aux questions des étudiants. À l’issue de cette rencontre, il disait :

« Intervenir aujourd’hui m’a semblé vraiment important. J’ai pu m’exprimer et j’ai l’impression d’avoir touché les étudiants au cœur. J’en ai vraiment le sentiment. Je pense que l’impact de cet échange en sera d’autant plus fort. »

Commentaires des étudiants

  • « Lorsqu’on étudie la théorie et que l’on est plongé dans les cadres et points de vue conceptuels, il est facile de perdre de vue les personnes avec lesquelles on travaille. Cette rencontre avec ATD Quart Monde est une expérience que je n’oublierai pas de sitôt. Nous avons eu l’exemple parfait d’une personne que l’expérience vécue transforme en expert dans sa propre vie. Ça m’a permis de réfléchir au type de travailleur social que je souhaite devenir. »
  • « J’ai été très marqué par les récits personnels intenses partagés par les membres d’ATD Quart Monde. Leurs récits m’ont vraiment fait comprendre à quel point la façon dont les travailleurs sociaux utilisent le langage est important, à quel point la gentillesse, la compassion et le respect doivent toujours primer dans nos relations avec chaque personne que nous rencontrons. Je me suis senti honoré que ces personnes se soient autant investies, y compris en temps, pour venir partager avec nous leur connaissance. »
  • « Merci à toute l’équipe d’ATD Quart Monde d’avoir pris le temps de partager ces récits avec nous. Vos messages et vos poèmes sont une véritable source d’inspiration. Pouvoir échanger avec des conférenciers tels que vous nous permet, à nous, travailleurs sociaux, de garder les pieds sur terre, tout en travaillant toujours plus dur pour la justice sociale. Franchement, vous avez été très courageux de venir échanger avec nous en vous montrant aussi ouverts et honnêtes. C’était fantastique. En ce qui me concerne, la prise de parole en public, les présentations ou les enregistrements ne sont pas mes points forts. Chapeau à vous tous ! Vous avez assuré ! Vos récits font écho pour beaucoup d’entre nous. Ils soulèvent des questions fondamentales que nous devrons, nous, travailleurs sociaux, considérer à mesure que nous avançons. »

Commentaires des professeurs

  • « L’atelier a été très utile pour nos étudiants. Il leur a donné l’occasion d’entendre directement ceux et celles qui vivent la pauvreté et qui ont été en contact avec les services sociaux. Les sujets débattus aujourd’hui et les récits personnels des membres d’ATD Quart Monde constitueront un enseignement précieux pour nos étudiants dans le cadre de leurs missions de travail social. Cet échange leur permettra de prendre davantage conscience de la complexité des problèmes rencontrés par les personnes en situation de pauvreté et d’intégrer ces connaissances dans leurs pratiques individuelles du travail social. »
  • « Cet atelier constitue un excellent point de départ de ce qui, nous l’espérons, deviendra un partenariat à long terme entre ATD Quart Monde et la School of Social Work and Social Policy du Trinity College. Afin de sensibiliser nos étudiants à la grande pauvreté avant leur entrée dans la vie active. Les membres d’ATD Quart Monde et les étudiants ont eu des discussions très fructueuses, dans une atmosphère propice à l’échange d’expériences et à l’apprentissage collectif. Merci à tous les membres de l’équipe d’ATD Quart Monde d’avoir partagé leur expertise avec nous. »

D’autres ateliers sont déjà envisagés dans cette école qui forme les futurs travailleurs sociaux.


Photo : Andrew, militant Quart Monde, s’adressant à des étudiants via Zoom © ATD Quart Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.