Couleurs cachées, un spectacle qui touche le coeur

La première du spectacle Couleurs cachées, en Suisse, ce 16 septembre, a conquis un large public. Chacun est ressorti « rempli d’images fortes sur la quête de la vie pleine d’obstacles, c’était un spectacle magique et plein de poésie » dit Noldi, un des nombreux spectateurs.

Ce spectacle musical raconte l’histoire d’un enfant qui – comme Joseph Wresinski, fondateur d’ATD Quart Monde (1917-1988) – prend conscience dès son plus jeune âge de l’injustice de la misère vécue par sa famille. Il entreprend seul un voyage face aux idées reçues qui l’amènera à découvrir aussi les gestes de solidarité. À travers les yeux et le ressenti de cet enfant, les spectateurs vivent le chemin semé d’embûches des exclus, la peur, la violence, la misère mais aussi le courage, la solidarité et la chance.

Ce spectacle a suscité de nombreux commentaires des spectateurs et des acteurs

  • « C’est un spectacle de toute beauté qui suscite la réflexion. »
  • « C’est grandiose et cela touche le cœur. »
  • « Comme moi, mes deux filles ont adoré, vibré, réagi tout au long du spectacle. »
  • « Le Père Joseph a beaucoup insisté sur l’importance de la culture. Le spectacle s’inscrit dans ce combat-là. »

Laurence, actrice, revient sur cette expérience unique : « Si j’ai tenu, si je suis toujours là, c’est que j’étais entourée d’une grande solidarité. Celle-ci m’a aussi permis d’apprendre de nouvelles choses avec d’autres comme par exemple comment respirer justement ».

Embarqués dans la même aventure, comédiens, professionnels et amateurs ont vécu une expérience humaine hors du commun : « Pour moi harmonie et humanité vont ensemble main dans la main. J’ai aussi vécu des exclusions. Je me sens chez ATD comme à la maison » confie Michel Tirabosco, compositeur de la musique de scène.

Agnès Dumas, spectatrice, s’est dit très touchée par l’intensité avec laquelle la mime Susan Espejo a su faire exister l’insécurité dans laquelle se trouve le petit garçon tout comme sa recherche insensée d’une sécurité dont tout être humain, tout peuple a besoin. « En Haïti dans mon pays, le Mouvement ATD Quart Monde rejoint nuit et jour l’insécurité des plus pauvres. En venant comme volontaire en Suisse, je me suis dit que dans un pays avec tant de moyens il n’y a pas cette insécurité. Mais dans les quartiers et villages suisses, je découvre comme chez moi l’existence de familles qui vivent dans une très grande insécurité quotidienne. Je trouve que la mime Susan Espejo a su rendre visible cette réalité à travers le petit garçon qu’elle incarne. »

Présence de Mme Sommaruga

La venue de Mme Simonetta Sommaruga, Conseillère fédérale qui a dialogué avec une délégation de membres du Mouvement avant la représentation, a donné une couleur particulière à cette première.

Eugen Brand, ancien Délégué général d’ATD Quart Monde, a souligné « l’importance du combat politique mené par le Mouvement en Suisse » pour aller au bout du travail de mémoire et de reconnaissance entamé en 2013, quand la Confédération Suisse avait présenté ses excuses à toutes les victimes de « coercition à des fins d’assistance ».

  • Madame Sommaruga a relevé l’importance de l’engagement du Mouvement et a exprimé le souhait d’un partenariat durable avec ce dernier dans la lutte contre la pauvreté, pour rendre effectifs les droits humains pour tous.

Cette tournée continue !

  • « On voulait un projet qui nous unit, qui nous rassemble, qui nous donne des forces. On voulait un spectacle qui n’est pas petit, mais beau et à l’honneur des familles en situation de pauvreté. On voulait un spectacle où chacune et chacun trouve sa place. Ce n’est pas simple, c’est difficile et exigeant. On y travaille chaque jour, chaque heure. Ce défi va continuer. Notre spectacle se veut aussi un outil dans la mobilisation STOP PAUVRETE. La pauvreté est une question des Droits de l’Homme. En s’unissant on arrive à grimper la montagne. »

Pierre Zanger, de la Délégation nationale ATD Quart Monde Suisse, par ces mots, nous invite à poursuivre l’aventure avec eux !

Les représentations se poursuivent jusqu’au 11 novembre en Suisse

Pour en savoir plus :

https://www.quart-monde.ch/couleurscachees/