• « Ici à Angers, on a un lien très particulier avec ATD Quart Monde. C’est la ville où Joseph Wresinski est né, où il a vécu dans sa chair la pauvreté, expérimenté le refus de l’humiliation qui va avec la pauvreté, où il a construit à la fois une partie de sa vocation mais aussi de sa pensée pour appeler chacune et chacun d’entre nous à se battre pour une égale dignité de tous. » – Christophe Béchu, sénateur – maire d’Angers (France)

Les 11 et 12 février, l’équipe locale d’ATD Quart Monde et la Ville d’Angers ont organisé de nombreux événements (concerts, conférences, pièce de théâtre, réception à la mairie) pour le centenaire de la naissance de Joseph Wresinski, fondateur d’ATD Quart Monde, et le lancement de la mobilisation internationale #StopPauvreté.

Lire avec YouTube

En cliquant sur la vidéo vous acceptez que YouTube utilise ses cookies sur votre navigateur.

 Sur les pas de Joseph Wresinski

Ils étaient plus d’une centaine ce samedi, militants Quart Monde de plusieurs régions de France, de Suisse, du Luxembourg, amis, partenaires, suivis par des équipes de radio et télévision, à marcher « sur les pas de Joseph Wresinski » dans le quartier Saint-Jacques où Joseph a vécu avec sa famille. Occasion de faire mémoire d’une vie de pauvreté et d’évoquer ce que vivent encore aujourd’hui des familles qui ont puisé dans le combat de Joseph la force de se battre et de s’engager. Une halte devant la maison du 14 rue Saint Jacques, avant de repartir vers l’église du Bon Pasteur, où Joseph allait chaque matin depuis l’âge de 5 ans servir la messe pour gagner le pain des siens.

Soeur Noreen O’Shea, responsable de la congrégation de Notre-Dame de Charité du Bon-Pasteur, a reçu toute la délégation d’ATD Quart Monde dans la chapelle du Bon Pasteur et raconté les liens d’amitié qui ont uni la famille Wresinski et les religieuses pendant de nombreuses années.

Puis Jean-Luc Marais, historien universitaire, a donné une conférence sur « le quartier Saint Jacques et la pauvreté à l’époque de Joseph Wresinski », rappelant les conditions de vie des étrangers qui arrivaient dans la ville en 1917 et le camp d’internement où est né Joseph.

Le soir, une pièce de théâtre « Les suppliantes » d’Eschyle (tragédie antique), interprétée par une troupe mayennaise composée de réfugiés de divers pays a touché les spectateurs par l’actualité de son sujet : elle parlait déjà du défi d’accueillir l’étranger.

Lancement de la mobilisation mondiale #StopPauvreté

Mais il ne s’agissait pas de fêter uniquement un anniversaire. «  Si nous sommes rassemblés ici, a rappelé Isabelle Perrin, Déléguée générale, ce n’est pas pour célébrer le passé car le Père Joseph Wresinski n’est pas un homme du passé. Sa vie et sa pensée complètement nouvelle ouvrent des perspectives d’avenir. »

Christophe Béchu, maire d’Angers, Claire Hédon, présidente d’ATD France, Franck Lenfant, militant Quart Monde, Richard Wresinski, neveu de Joseph, ont rappelé lors de la réception à la mairie d’Angers l’engagement de Joseph Wresinski et appelé à poursuivre son combat.

  • « La pensée de Joseph Wresinski c’est de dire que tout être humain est capable de se lever, de se tenir debout. Si on est enfermés par les autres dans l’assistanat, on n’est plus être humain. Être humain ça veut dire avancer, créer, être capable de rayonner aussi. » – Franck Lenfant, militant Quart Monde

Isabelle Perrin a lancé l’appel à l’action de la campagne de mobilisation Stop Pauvreté, qui pourra être signé durant toute l’année, et invité la jeunesse à rejoindre cette mobilisation pour donner vie aux idéaux qu’elle porte.

« A travers cette année de campagne qui marque les 60 ans de la création d’ATD Quart Monde, nous voulons offrir le Mouvement ATD Quart Monde aux jeunes pour qu’ils y trouvent des éclairages, des forces et du courage. (…) Nous voulons que la jeunesse d’aujourd’hui qui refuse que le monde continue d’avancer en laissant toute une partie de l’humanité derrière, sache qu’elle peut compter sur l’expérience et les convictions du Père Joseph. »

Message reçu par les nombreux jeunes présents, dont les étudiants du Lycée Joseph Wresinski qui ont montré leur solidarité en offrant un chèque de 3000 euros pour les actions d’ATD Quart Monde.

L’après midi s’est poursuivie dans le lieu même où était né Joseph Wresinski, un ancien camp d’internement pour étrangers (aujourd’hui le Lycée du Bellay), avec un concert-spectacle alliant des textes sur l’enfance de Joseph Wresinski lus par Michaël Lonsdale, et le Stabat mater de Pergolèse chanté par Laurence Benezit (soprano) et Marie Gautrot (mezzo-soprano). La grande musique sacrée partagée à tous, moment de beauté absolue donnant à méditer les textes où Joseph raconte le courage et l’amour de sa mère, les humiliations vécues, l’engagement forgé dans le refus de la misère. L’enfance comme une source qui aboutit à un vibrant appel à l’engagement de tous.

Le « monde à l’envers de Joseph Wresinski », conférence de Georges-Paul Cuny, auteur angevin d’une biographie de Joseph Wresinski, a conclu la journée.

De l’ONU à Angers, de Paris à Bangui, des Pays-Bas en Tanzanie, la mobilisation Stop Pauvreté a été bien lancée ! Elle va durer jusqu’au 17 octobre 2017. C’est désormais à chacune et chacun d’y prendre part.

Extraits des textes lus par Michaël Lonsdale durant le concert.(pdf)

Lire aussi l’article sur la séance au CESE le 14 février, pour les 30 ans du rapport Wresinski.

Regarder la video du week-end de lancement

Lire avec YouTube

En cliquant sur la vidéo vous acceptez que YouTube utilise ses cookies sur votre navigateur.