L’indemnité des volontaires permanents et la péréquation de salaires

imprimer envoyer a un ami
Partager, Share, Compartir
Les volontaires permanents du Mouvement ATD Quart Monde reçoivent tous la même indemnité chaque mois, quelle que soit leur ancienneté et quelle que soit leur responsabilité.

Le choix d’avoir tous la même indemnité est un choix très original, qui a été fait dès les premières années du Mouvement, et auquel les volontaires sont très attachés. De ce fait aucune hiérarchie de salaire n’existe entre eux. Le montant de cette indemnité est calculé en fonction du salaire minimum du pays où sont affectés les volontaires. En France et au Benelux par exemple, les volontaires permanents obtiennent une indemnité de 550 € par mois, un complément de 75 à 165 € par enfant à charge, une aide au logement, ainsi que la protection sociale prévue par le pays Cette indemnité modeste, mais régulière, donne aux volontaires une grande liberté, nécessaire pour se consacrer à fond aux tâches qui leur incombent. Le niveau faible de cette indemnité correspond à la fois à la réalité des ressources disponibles, et à une volonté des volontaires de vivre modestement.

Ces indemnités sont à la charge de l’association des volontaires nommée « Équipes science et service Volontariat International » qui partage les ressources destinées aux volontaires (principalement les salaires des volontaires affectés à des postes subventionnés par des institutions publiques ou privées et les dons des particuliers spécialement affectés au volontariat par les donateurs)

Déjà des centaines de personnes qui veulent soutenir fortement l’engagement des volontaires ont choisi de donner tous les mois un pourcentage de leur salaire (ou de leur retraite, pension ou indemnité…) à Équipe Science et Service Volontariat International. C’est ce qu’on appelle la « péréquation de salaire ». Selon le choix de chacun ce peut être 5%, 10 % ou même plus qui sont ainsi versés à la Caisse du volontariat, garantissant à celle-ci des rentrées plus régulières. La motivation d’un tel choix est bien sûr variable. Il peut s’agir par exemple de personnes qui ont passé quelques années de leur vie dans le volontariat et ont du le quitter pour des motifs personnels, mais veulent rester ainsi solidaires. D’autres au contraire auraient voulu devenir volontaires, mais n’ont pas eu la liberté de faire ce choix à cause de contraintes familiales ou professionnelles, et leur péréquation est une autre manière de concrétiser leur désir. La plupart demande à être tenu informée de l’action des volontaires qu’ils soutiennent par leur péréquation, ce qui est fait régulièrement par courrier et à travers l’envoi des publications du Mouvement.

Vous voulez soutenir l’action des volontaires permanents ?
Faites un don, ou mieux encore, envoyez chaque mois un pourcentage de votre salaire ( ou de votre pension ou indemnité) à la Fondation ATD Quart Monde en précisant "pour le volontariat".

photo

Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés.
S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré.

Joseph Wresinski

logo facebook