Rester en lien

Détail de « Ces vies que je ne tairai plus », 2019, Créteil (France), ATD Quart Monde © Guendouz Bensidoum

 

Extrait du journal de Bruno Tardieu, volontaire permanent d’ATQ Quart Monde

« Ça va ? » Guy m’écrit tous les jours par les réseaux sociaux. Oui ça va. Il priera pour nous. Et aussi Gilles, Lilian, Dominique : Ça va ? Dans un skype avec l’équipe de Treyvaux1, un collègue me dit que plusieurs militantes et militants Quart Monde appellent tous les jours pour savoir si ça va, si l’équipe tient le coup. « On a besoin de vous ».

Oui c’est ça, il faut demander aux gens si ça va. Avec mon épouse Geneviève, on appelle. Chacun est content d’avoir un coup de fil, de raconter. Combien de temps durera encore leur forfait téléphone ? Je relaye la campagne d’ATD Quart Monde France pour que les opérateurs prolongent les forfaits. J’en parle à un ami qui travaille à Orange, il relaye.

Paulette est contente de parler, ils sont nombreux dans l’appartement mais ça va . Elle ne veut pas ouvrir sa fenêtre, on ne la convainc pas. Nadine aussi et depuis elle me rappelle. Elle devrait travailler dans son EHPAD2, mais son état de santé est incertain, elle est en arrêt. Elle demande si mon fils est guéri – oui – et elle appelle aussi pour raconter. Sa maman3 ça va. Kamel, son fils à elle, 21 ans, ne veut rien écouter. Il sort, et revient avec deux trois quatre copains et copines. « Alors après je lave tout, je désinfecte tout à l’eau de javel.  Et je lui crie dessus, mais il n’écoute pas. » Dans le quartier à côté de chez nous aussi les jeunes sont restés dehors, et continuent la survie comme avant.  La collègue volontaire qui vit dans une des tours dit que c’est dur de faire l’école à la maison avec ses enfants, surtout pour ses voisines qui n’ont pas d’ordinateur. Au début elles allaient toutes à Bamako Market, en bas des tours, pour imprimer les devoirs, mais maintenant la police ne veut plus. Des mamans se découragent. Elles créent un groupe par téléphone pour ne pas abandonner.

Nadine m’envoie aussi des messages par les réseaux sociaux et elle partage beaucoup : des bougies, des prières, des blagues du genre «ils sont restés combien de temps enfermés dans Secret Story ? Est-ce qu’on ressortira aussi bête qu’eux ? » Elle écrit des félicitations pour sa sœur qui continue à travailler comme caissière et s’expose.

Détail de « Ces vies que je ne tairai plus », 2019, Créteil(France) – ATD Quart Monde © Guendouz Bensidoum

Je me mets à regarder de plus près ce que des amis militants Quart Monde écrivent sur les réseaux sociaux. Des belles images, des chants, très beaux, sur le courage, sur la peur (Johnny Hallyday), Serre les points et bats toi de Mike Brant, et d’autres que souvent je ne connais pas, et aussi le Chant des partisans.

Beaucoup de message pour remercier les caissières, les agents de sécurités. Franck, lui, relaye à tout va une campagne : « Fermer les magasins le dimanche, pour que les caissières puissent se reposer, qui serait d’accord ? » Je relaye.  Il diffuse beaucoup une vidéo pour que les gens ne croient pas que le virus a été créé par le gouvernement. « Ça crée la peur et la haine ce genre de mensonge »

Thierry est très actif, surtout pour rigoler, ça fait du bien. Mais il met aussi une super vidéo pour se moquer de notre époque qui croit tout contrôler et ne contrôle rien du tout…

Lili donne beaucoup de nouvelles du quartier, mais à part quelques mots en anglais je ne comprends pas le tagalog4, je vais demander à ma coéquipière.

Mathilde aussi est très active sur les réseaux : encouragements, prières, critiques de cette société qui met l’argent avant la santé. Elle relaye des témoignages de soignants. Des mercis aux pompiers, chauffeurs livreurs etc…. Elle relaye les infos sur les enfants dans les camps de migrant. Elle relaye la campagne pour réquisitionner des logements et des AirB’nB pour les personnes sans abris. Moi aussi, je l’avais déjà signée. Elle relaye une campagne que je n’avais pas vue : « si vous avez besoin d’aide accrochez un tissus rouge à votre fenêtre comme ça vos voisins viendront toquer à votre porte. »  Formidable idée, que je relaye à Marie Aleth Grard qui vient d’être nommée par Gérard Larcher président du Sénat, pour faire partie d’un conseil sur la pandémie pour que le pays n’oublie personne dans sa mobilisation.

2019, Créteil (France), « Ces vies que je ne tairai plus » – ATD Quart Monde, dans l’atelier de l’artiste à Pierrelaye © Guendouz Bensidoum
  1. Centre national d’ATD Quart Monde en Suisse
  2. Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes
  3. Ses parents nous ont accueilli dans leur quartier et dans le Mouvement il y a 40 ans…..
  4. Langue officielle des Philippines avec l’anglais
  1. Le lien téléphonique est effectivement précieux pour les familles précaires qui n’ont pas toutes internet. Merci pour ce partage qui conforte ce que nous faisons sur Epinal(88). Depuis le début du confinement les alliés se relayent pour appeler les militants.la solitude pèse lourd, car la plupart vivent seuls…

  2. Il est vrai,qu’en temps de confinement, il faut rester à l’écoute des personnes : rester en contact par téléphone auprès de ma mère qui est âgée maintenant, faire les courses pour moi et la personne qui vit dans mon appartement associatif malgré la queue à Cora… Et j’ai eu le plaisir d’avoir au bout du fil mes petites soeurs, qui s’inquiétaient sur moi et m’ont indiqué les recommandations à faire contre le coronavirus. Merci à vous tous pour tous ces témoignages. Amitiés. Brigitte DUTHOIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *