Un chantier d’été pour découvrir ATD

© Carmen Martos / ATD Quart Monde – Centre Joseph Wresinski

Le centre international d’ATD Quart Monde, à Méry-sur-Oise (France) a accueilli 22 jeunes prêts à vivre une expérience riche en rencontres et en apprentissages du 7 au 14 juillet 2019.
Nourris par le désir de se sentir utiles, ils sont venus de cinq pays : France, Luxembourg, Burkina Faso, Tanzanie, Madagascar, pour participer aux travaux de rénovation du centre et découvrir davantage le Mouvement.

Âgés de 17 à 31 ans, ils n’ont pas hésité à donner de leur temps pour rendre le centre international encore plus accueillant. Avec l’aide de volontaires et amis du Mouvement, ils ont réalisé plusieurs travaux : la rénovation de l’ancien bureau de Joseph Wresinski, la construction d’un chemin pavé, la peinture de chambres d’accueil, la réhabilitation d’une toiture, la forge et la sculpture en papier mâché pour le projet de création ‘Les personnages de courage‘ .

© Carmen Martos / ATD Quart Monde – Centre Joseph Wresinski

Cette diversité des travaux a beaucoup été appréciée par ces jeunes.
« J’ai aimé le fait de pouvoir participer à plusieurs chantiers et faire des choses que je ne savais pas faire il y a une semaine encore ! Je suis ravie d’avoir autant appris avec vous » partage Claire, une participante dont les parents eux-mêmes ont déjà fait partie d’un chantier d’été d’ATD il y a plus de trente ans.

 

© Carmen Martos / ATD Quart Monde – Centre Joseph Wresinski

Des soirées de découverte et de réflexion

Mais cette rencontre ne se résume pas qu’aux travaux de rénovation. Une autre construction demandant plus d’acharnement et requérant tout autant de solidarité et de persévérance était traitée durant les soirées, celle d’un monde sans misère.
C’était l’occasion de mieux connaître ATD, échanger avec d’autres jeunes, découvrir les différentes formes d’engagement au sein du Mouvement et réfléchir sur l’extrême pauvreté.

Autour d’un feu de camp, c’était donc dans une chaleureuse ambiance, que cultures et expériences se sont entrecroisées. Les soirées s’articulaient en temps d’échange, présentation des actions d’ATD, débats, témoignages, jeux et animations,…

Le mardi 9 juillet, une soirée était consacrée à un théâtre-image. Cela consistait à former en groupe une image qui montre visuellement une pensée collective sur la pauvreté.

Le jeudi 11 juillet, Patricia, une alliée du Mouvement aux Philippines a présenté une vidéo sur le programme d’alphabétisation « Ang Galing! », qui signifie «C’est génial!» en Tagalog.
Animé par les membres d’ATD Quart Monde Philippines au cimetière nord de Manille où vivent de nombreuses familles, ce projet offre une expérience d’enseignement positive pour les enfants qui ont une scolarité difficile ou qui ne vont pas à l’école.

« La plupart de ces enfants sont considérés par les parents ou la communauté comme des cas perdus. La dureté de la vie fait qu’ils n’ont pas forcément le même rythme d’apprentissage que d’autres. Il est important de leur redonner confiance en eux! « Ang Galing » est un programme d’alphabétisation mais c’est avant tout un projet qui veille à ce que chaque enfant développe son estime de soi et se sente bien dans sa peau. » explique Patricia.

Un autre volontaire, Alberto est également venu expliquer les résultats de la recherche internationale participative sur les dimensions cachées de la pauvreté menée par ATD en collaboration avec l’Université d’Oxford.

Les jeunes ont été marqués par ces présentations et témoignages. D’autres ont confié qu’ils n’imaginaient pas que les personnes en situation de pauvreté vivaient dans de telles conditions ou que la grande pauvreté existait ailleurs que là d’où ils viennent. Beaucoup ont exprimé leur souhait d’approfondir encore plus leur connaissance du Mouvement.

« Mon souhait, que ça ne s’arrête pas là… »

L’évaluation finale du chantier a permis à chacun de donner ses impressions, ses aspirations, ses idées ou ce qu’il en retient et souhaite partager à son retour chez soi.

L’engagement à travers ce chantier a été tel qu’un grand nombre des participants ont manifesté leur désir de le voir perdurer avec tout autant de ferveur et de bonne ambiance. Voici quelques une de leurs phrases :

  • « J’ai appris des choses pratiques, concrètes! Ce chantier me donne déjà beaucoup d’idées pour les jeunes au Luxembourg ! » Igor

« Ça m’a ouvert les yeux par rapport au respect du travail des autres. Pendant une semaine, j’ai fini claquée… je me suis dit ‘les gens qui font ça toute leur vie, ça doit être quelque chose’! » Hasina

  • « Je fais partie d’ATD depuis que je suis bébé et ça a toujours été un plaisir de participer aux chantiers d’été ! C’est un événement que je ne peux juste pas rater. » Jessy

« Une semaine comme celle-ci, ça remet en cause les priorités qu’on se donne dans la vie, alors qu’il peut y avoir des choses plus importantes. Ça change notre vision des choses… Ça ajoutait quelque chose de sympa de pouvoir partager avec des personnes qui viennent de très loin. » Amélie

« J’ai beaucoup appris ici mais au-delà de ça je me suis faite une nouvelle famille! Vous allez tous me manquer à mon retour en Tanzanie. » Emma

  • C’est dans la bonne humeur et la bonne entente mais aussi avec quelques petites courbatures, preuve de la détermination au travail, que finit alors le chantier. Il représente une belle avancée dans la volonté d’ATD à inclure les jeunes dans la lutte contre la pauvreté car comme disait Joseph Wresinski « le meilleur de chacun enfin partagé est une réponse à la misère. »
© Carmen Martos / ATD Quart Monde – Centre Joseph Wresinski

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *