Soutien à la déclaration du Comité international 17 octobre

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Mouvement international ATD Quart Monde

Soutien à la déclaration du Comité international 17 octobre sur les réponses à la pandémie mondiale de Covid-19 afin de s’assurer que personne ne soit laissé de côté.

28 Septembre 2020, Pierrelaye, France—Le Conseil d’administration et l’équipe de la Délégation générale du Mouvement international ATD Quart Monde ont officiellement souscrit aujourd’hui à la déclaration du Comité international du 17 octobre sur les réponses à la pandémie mondiale de Covid-19 afin que personne ne soit laissé de côté.

La déclaration, qui a été adoptée lors de la réunion biennale du Comité international en juillet 2020, contient les trois appels à l’action suivants qui peuvent garantir que les personnes en situation d’extrême pauvreté, en particulier les plus pauvres, ne soient pas laissées de côté et puissent participer efficacement aux politiques et programmes visant à assurer leur bien-être social, économique et sanitaire.

  • 1. Nous faisons appel aux Gouvernements, à l’Organisation des Nations Unies et à ses agences pour faire en sorte que les politiques et les actions visant à faire face à l’urgence sanitaire mondiale et à son impact social et économique dévastateur tiennent compte des vulnérabilités particulières et des besoins spéciaux des personnes vivant dans l’extrême pauvreté, afin de leur fournir un accès adéquat aux services médicaux et sanitaires et aux services sociaux, leur permettant ainsi un rétablissement durable et inclusif, y compris l’accès à l’éducation pour tous les enfants et la participation effective des personnes vivant dans la pauvreté à la définition des politiques, à leur mise en œuvre et à leur évaluation aux niveaux national, régional et mondial, afin que personne ne soit laissé de côté.
  • 2. Demandons également aux Gouvernements, aux Nations Unies et à leurs agences de soutenir et de mettre en œuvre les principes et objectifs de l’initiative de Vaccin Populaire pour la COVID-19, afin que tous puissent recevoir gratuitement un vaccin partout dans le monde et que cette priorité soit accordée aux personnes vivant dans l’extrême pauvreté, en particulier les plus démunies, car beaucoup d’entre elles n’ont pas un accès adéquat à l’eau, à l’assainissement et aux services d’hygiène et sont, de ce fait, les plus vulnérables à la propagation du virus et à ses conséquences les plus graves sur la santé.
  • 3. Exhortons tous les gouvernements à mettre en œuvre des politiques de stimulation économique et sociale qui accordent la priorité aux personnes qui ont perdu leurs moyens de subsistance en raison de mesures visant à contrôler la propagation du virus, en particulier celles qui vivent dans l’extrême pauvreté, plutôt que les grandes entreprises et commerces, et à éviter d’imposer des mesures d’austérité qui se sont avérées, de manière disproportionnée, avoir un impact ruineux sur les pauvres, mais plutôt de choisir une voie de croissance inclusive, impliquant la participation active de tous, qui offre de meilleurs résultats pour les personnes, les communautés et l’environnement à travers la solidarité sociale.

Donald Lee, President du Mouvement International ATD Quart Monde, a déclaré :

« La priorité absolue devrait être l’aide aux personnes en situation de pauvreté, en particulier les plus pauvres, car elles sont les plus vulnérables et les plus susceptibles d’être laissées de côté dans les réponses à la pandémie mondiale. En particulier, lorsqu’un vaccin sûr et efficace est disponible, il doit être fourni gratuitement, la priorité étant donnée aux personnes vivant dans l’extrême pauvreté ».

La Déléguée Général du Mouvement International ATD Quart Monde, Isabelle Pypaert Perrin, a souligné :

« Malgré leurs efforts acharnés, les plus pauvres vivent dans un état de crise permanent imposé par la misère. C’est pourquoi ils doivent être les premiers associés aux réflexions sur les solutions pour sortir d’une crise comme celle que nous traversons. Ils ne demandent pas d’abord un catalogue de mesures pour eux-mêmes mais de pouvoir penser avec nous tous le monde que nous voulons »

Cliquer ici pour télécharger une copie de la déclaration en français, anglais ou espagnol

Pour plus d’information, merci de contacter : Jean-Charles Watiez, ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *