Réussir la participation de toutes et tous

Dans le cadre de l’actionpromouvoir la participation des plus pauvres, le guide Réussir la participation de toutes et tous : petit guide pratique pour agir est destiné à celles et ceux qui souhaitent mettre en œuvre la participation des citoyens et notamment celle des plus défavorisés. Ce guide est le fruit d’une association avec des personnes vivant dans des situations d’extrême pauvreté et qui agissent au sein d’ATD Quart Monde. Il présente une réflexion collective avec les plus exclus sur les conditions qui leur permettent de réellement participer.

Il existe deux grandes tendances autour de la participation des citoyens

  • Faire participer les citoyens, habitants ou personnes concernés à un projet, parce que la loi l’impose, parce que c’est dans l’air du temps ou parce que c’est dans notre idéologie ou celle de notre institution.
  • Réussir, en s’appuyant sur leur participation, à réellement améliorer le quotidien et l’avenir de certaines personnes, dont les plus défavorisées, ceci en termes d’accès aux droits, de qualité de vie, de lutte contre les injustices ou les discriminations.

Améliorer les conditions de vie

Parmi ces deux grandes tendances, la première évoque pour beaucoup de citoyens des souvenirs de réunions auxquelles ils ont été conviés sans avoir la possibilité de s’exprimer, d’être écoutés, de contribuer réellement. Des réunions qui laissent l’impression d’avoir perdu beaucoup de temps, d’avoir servi les intérêts des uns ou des autres et d’avoir été là, juste pour faire du nombre : une participation en forme d’alibi à la démocratie, pour être clair.

  • La deuxième tendance donne, quant à elle, une des clés essentielles de la participation : les personnes auront envie de participer à notre projet ou à notre action collective si nous leur apportons la sincère garantie que l’objectif est bien d’améliorer leurs conditions de vie, celles de leurs enfants, de leurs proches ou de leurs semblables.

« Si on participe, c’est pour que cette vie de galère n’arrive plus à d’autres »

Le message est simple et il n’y a aucun doute là-dessus. Quelle personne se trouvant dans des conditions de vie difficile, subissant des injustices, des discriminations ou autre, ne souhaite pas améliorer sa situation ou celle des personnes qui vivent les mêmes difficultés ou injustices qu’elle ?

Puisque ce sont elles qui sont concernées pour bénéficier de notre action ou projet, n’y a-t-il pas un intérêt majeur à ce qu’elles y participent le plus rapidement possible ? Afin de se l’approprier ? D’en comprendre les tenants et les aboutissants ? Et de nous aider à faire que ce projet soit le plus en adéquation possible avec leur réalité ? Ne sont-elles donc pas un partenaire évident de notre projet au même titre que d’autres partenaires ? Pour réfléchir avec nous ? Pour apporter leur analyse et des propositions ? Pour agir avec nous et évaluer ensemble si le projet a atteint son objectif ?


Découvrez Réussir la participation de toutes et tous : petit guide pratique pour agir en version numérique en cliquant ici ou sur l’image encadrée en bleu :

Téléchargez le petite guide pratique pour agir  en version imprimable  en cliquant ici ou sur l’image encadrée en jaune :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.