Sortie du livre « Aquí donde vivimos : Wresinski, pobreza y derechos humanos en América Latina y el Caribe »

Les Editions Quart Monde viennent de publier Aquí donde vivimos: Wresinski, pobreza y derechos humanos en América Latina y el Caribe. Ce livre (prochainement disponible en français), rédigé à l’occasion des 60 ans d’ATD Quart Monde, des 100 ans de la naissance de son fondateur, Joseph Wresinski, et de la campagne de mobilisation #StopPauvreté, Agir Tous pour la Dignité, est un recueil de textes écrits par des défenseurs des droits de l’homme présentant leurs réflexions à titre individuel ou dans le cadre d’un travail collectif. Quinze textes d’auteurs issus de dix différents pays, avec des expériences de vie très variées – des universitaires, des militants, des professionnels, des acteurs de terrain et des personnes vivant dans la pauvreté – qui ont cherché à approfondir et à révéler l’importance de la vision et de l’action de Wresinski pour les pays latino-américains et caribéens.

Miguel Ángel Estrella, pianiste argentin extraordinaire, défenseur des droits de l’homme et grand ami d’ATD Quart Monde, ouvre le livre en situant Joseph Wresinski parmi ceux qu’on appelle “Les indispensables” : Mandela, Soeur Emmanuelle, Gandhi, Monseigneur Romero… Le récit poignant des dix jours de torture dont il fut victime dans une prison dans les années 70 aux mains des dictatures du Cône sud de l’Amérique, et le récit de sa rencontre ensuite avec Joseph Wresinski avec son esprit “de poseur de questions infatigable” expriment avec clarté la profondeur du dialogue que ces deux hommes indispensables ont entretenu durant tant d’années : un dialogue à la fois politique et humain, militant et intime, pour tranformer le monde et se transformer soi-même.

Les dialogues que nous pouvons entrevoir dans le prologue d’Estrella, tout comme Aquí donde vivimos sont une véritable provocation à une révolution politique et humaine. Au fil des pages, les auteurs font une lecture personnelle de l’héritage de Wresinski : la richesse du livre réside précisément dans cette diversité de lectures ancrées dans les différentes expériences de vie et de formation de chacun des auteurs, et dans l’histoire de leur pays d’origine.

Ugarte (Pérou) et Rey (Colombie) partagent un passé de militantisme politique engagé, de déceptions et de nouvelles recherches… «Ma rencontre avec la pratique, la vision et l’humanisme de Wresinski et avec ATD Quart Monde a alimenté ma réflexion et mon espoir de changement […] pour un monde meilleur et une humanité plus humaine » souligne Rey.

Nous trouvons chez Colas (Haïti) et Cela (Cuba) une lecture profondément marquée par l’influence de l’esclavage dans l’histoire de leurs pays et de l’humanité entière. Colas reprend les mots de Wresinski : “Toute personne porte en elle une inaliénable dignité ”, et poursuit avec ses propres mots : « Cette valeur inaliénable pousse, tôt ou tard, les femmes et les hommes à se libérer de toute forme d’oppression ou de négation de leur dignité […] Wresinski dit que les plus pauvres ont une grande force intérieure. C’est cette même force intérieure qui a déclenché la libération des esclaves, car ils portaient en eux-mêmes la conviction que personne ne peut accepter de vivre dans des conditions inhumaines. »

Chez Poma (Bolivie), Guerra (Brésil) et Dary (Guatemala), la force de l’engagement personnel, de la rencontre et du chemin partagé a sa source dans ce que Wresinski n’a jamais cessé de promouvoir : « Ce n’est qu’une fois que l’on connaît l’autre que l’on peut changer […] nos attitudes et le monde. L’amour est ce qui transforme», dit Guerra. De la même manière, Poma souligne : « La phrase de Wresinski : “Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré.” me faisait beaucoup réfléchir, et je l’associait à ma vie personnelle. Je ne savais pas à qui me confier pour faire respecter mes propres droits. »

Evangelista (Mexique) et Aldana (Guatemala) sont tous deux professeurs universitaires. C’est peut-être pour cela qu’ils ont conservé de Wresinski cette manière d’agir utopique et révolutionnaire nécessaire pour faire avancer la connaissance, ce moteur d’action dont les universitaires ont également besoin. «Est-ce que ce n’est pas un postulat révolutionnaire qui va bien au-delà de toute révolution réalisée jusqu’ici ?» souligne Aldana. A leurs côtés, les textes collectifs qui proviennent du Guatemala et du Honduras constituent à eux seuls l’expression de la vie du Mouvement ATD Quart Monde, l’expérimentation personnelle de cette révolution utopique selon laquelle la valeur de chacun, quelle que soit sa condition, est entièrement reconnue. Le texte collectif du Honduras indique : «Nous pouvons faire quelque chose tout en étant pauvres nous-mêmes. Tout consiste à faire bien les choses et avec le coeur.»

Sepúlveda (Chili) et Campana (Pérou) mettent en évidence la relation que Wresinski a su établir entre l’extrême pauvreté et la négation des droits de l’homme, une relation qui fut sans doute révolutionnaire et qui aujourd’hui encore, continue souvent d’être refusée ou reléguée. C’est certainement l’accomplissement de leurs fonctions en tant que Rapporteuse Spéciale des Nations Unies sur l’Extrême Pauvreté et les Droits de l’Homme (ayant soutenu l’adoption des Principes Directeurs par l’ONU en 2012) et Défenseur du Peuple pour les régions de Cusco, Puno, Madre de Dios et Apurímac au Pérou qui leur permet de souligner aujourd’hui l’importante contribution de Wresinski.

Chez Araujo (Guatemala) et Lobos (Guatemala), la vision de Wresinski sur la culture et le savoir apparaît d’une façon très nette : non seulement c’est un droit fondamental, mais les plus pauvres ont une culture et un savoir qui leur sont propres et qu’il faut reconnaître.

Cette brève présentation de ce que les différents auteurs peuvent apporter n’est qu’un aperçu. La sincérité de leurs dialogues et la richesse des thèmes abordés – les droits de l’homme, l’engagement, la politique, la culture, le savoir, la dignité, la participation, la chrétienté, l’aide, l’utopie, la révolution, la résistance… – permettront à chaque lecteur d’entrer dans le livre à sa manière et de trouver ses propres trésors. Aquí donde vivimos est un livre accessible à tous, et une occasion unique de découvrir Joseph Wresinski et d’approfondir sa pensée et son action.

Au cours des mois de préparation de ce livre – pris en charge par Matt Davies, Beatriz Monje, Dimas Pérez et Rosalbina Pérez – de nombreuses personnes, en plus des auteurs, se sont mobilisées autour du projet : les amis d’ATD Quart Monde qui n’ont pas hésité à proposer leurs talents pour créer une belle édition qui permet à de nouvelles personnes en Amérique, aux Caraïbes et dans le monde hispanophone de découvrir Joseph Wresinski. Cette mobilisation exprime la force de l’appel de Wresinski à se réunir pour faire respecter les droits de l’homme. Comme chaque projet d’ATD Quart Monde, Aquí donde vivimos a été également une application concrète, une expérimentation de ce qu’il est possible de faire en unissant nos forces, de ce que nous sommes en définitive – comme le dit l’introduction du livre – « C’est ici que nous construisons sans relâche la fraternité et la paix pour nos peuples et pour le monde entier. »

Aquí donde vivimos: Wresinski, pobreza y derechos humanos en América Latina y el Caribe sera présenté lors des prochains mois dans les différents pays de la région. N’hésitez pas à consulter le calendrier des présentations sur l’agenda de la campagne #Stop Pauvreté, Agir Tous pour la Dignité.

Vous pouvez vous procurer ce livre sur la page des Editions Quart Monde ou dans les bureaux d’ATD Quart Monde des différents pays de la région. Pour plus d’informations, nous vous invitons à vous contacter les personnes suivantes :

Bolivie >
Brésil >
Guatemala >
Haïti>
Honduras>
Mexique>
Pérou>
Pour les autres pays>


Carlos Aldana, Max Araujo, Silvio Campana, Jorge Cela, Jocelyne Colas, Claudia Dary, Elí Evangelista, Mariana Guerra, Sergio Lobos, Emma Poma, Mario Rey, Magdalena Sepúlveda, Marco Ugarte et les participants des ateliers de lecture Wresinski au Guatemala et au Honduras.

© Editions Quart Monde
Première édition, 2017
ISBN 979-10-91178-47-1
134 pages
Prix : 10 USD