Nos traditions et coutumes | Atelier de danse et de théâtre en Bolivie

ArtSi-CulturaYTradiciones-recadree

Un atelier de danse et de théâtre réunissant chaque semaine 40 participants a été créé en 2015 dans le cadre des ateliers pour adultes mis en place par les membres d’ATD Quart Monde à la Maison de l’Amitié (El Alto, Bolivie).

La plupart de ces participants habitent près de El Alto et bénéficiaient pour la première fois d’un tel espace d’expression culturelle, aux côtés d’alliés et de volontaires permanents d’ATD Quart Monde. Pour conclure les cinq mois de travail prévus, un spectacle de danses et de théâtre remportant un vif succès a eu lieu le 6 novembre au théâtre Modesta Sanginés à la Maison de la Culture de La Paz.

Outre le fait de partager et de célébrer leurs propres coutumes et traditions, l’objectif de ce projet était en réalité de réaffirmer l’importance de l’accès à la culture, au savoir et à l’éducation pour que toute personne puisse développer ses talents et ses aptitudes en contribuant ainsi au développement de sa communauté.

© ATD Quart Monde. Vidéo/DVD réalisés par Alice VITOUX et Stéphane KERSULEC

La plupart des participants n’avaient jamais eu l’opportunité de se rendre au théâtre en tant que public et encore moins en tant qu’artistes. Quand on vit dans la pauvreté, il est souvent très difficile d’accéder aux espaces culturels. Même si l’atelier offrait des conditions idéales de participation, certaines personnes ne pouvaient pas y participer régulièrement ou arrivaient en retard à cause du travail, des réunions à l’école, de la santé, de toutes les préoccupations quotidiennes… Sans aucun doute, la présentation de l’oeuvre théâtrale La Irpaqa et des danses autochtones paskananita, moseñada, saya, jacha tata danzanti furent un réel défi et une grande joie pour toute la troupe. Au cours des mois de préparation, et grâce au soutien des professeurs de théâtre et de danse Roberto Espinal, Karol Salluco et Wilson Aranda, les acteurs et danseurs ont pu surmonter leurs difficultés et contribuer à la création de tableaux et de textes adaptés à leurs expériences et à leur vécu.

“Je m’inquiétais, car nous mettions du temps à apprendre, c’était difficile. J’étais stressée parce que j’avais peur de me tromper.”

“Je n’aurais jamais imaginé faire du théâtre, j’allais aux répétitions juste pour participer, mais petit à petit j’ai pris le travail au sérieux. Tu oublies tout et tu ne te soucies plus de tes préoccupations. Le jour du spectacle, j’étais stressée et angoissée. Mais maintenant, je suis heureuse et fière.”

Le 6 novembre, plus de 100 personnes assistèrent à la pièce de théâtre en tant que public. Beaucoup ont ensuite exprimé leur joie d’avoir pu voir des artistes vêtus en costume traditionnel faire du théâtre. “Je ne pensais pas que c’était possible, je suis émue. Je vois en eux ma maman qui porte elle la jupe traditionnelle”, dit l’une des spectatrices. En plus du public, d’autres personnes purent découvrir le projet grâce aux différentes chaînes de radio et de télévision qui, émerveillées par la qualité du spectacle et l’origine des artistes, ont invité des membres d’ATD Quart Monde à participer à leurs programmes. Sans aucun doute, ces espaces servent aussi de plateforme pour diffuser l’importance de l’accès à la culture, à la beauté et à l’art pour tous.