Sélection de chants pour les radios (mise à jour le 16 octobre 2017)

Photo : Benjamin Grandgeorge dans le studio de BEL-RTL, le 17 février 2017, pour le lancement de la campagne d’ATD Quart Monde.

« Qu’il chante son amour, sa peine, ses rêves ou sa mémoire,
la voix de l’Homme, sous les mots, chante d’abord sa soif de dignité…
Dans les aldeas du Guatemala, comme les mornes de Haïti,
les slums d’Afrique ou d’Asie et les bidonvilles d’Europe,
partout j’ai entendu les familles qui se débattent
dans l’intolérable misère chanter leur dignité. »
Joseph Wresinski, fondateur d’ATD Quart Monde

Les groupes locaux d’ATD Quart Monde, et d’autres associations liées au Forum du refus de la misère, ont envoyé des chants que les personnes en situation de pauvreté et ceux qui luttent à leurs côtés aiment parce qu’ils expriment la dignité, la résistance, l’espérance. Nous avons reçu près de 300 chants. Un groupe de chefs de chœurs, chanteurs, musiciens de France, Italie, Espagne, Belgique, et Etats-Unis,  se sont retrouvés lors de deux séances d’écoute pour choisir les chants qui seront proposés à toutes les chorales et groupes de musique qui veulent se joindre à cette campagne. Un livret de partitions vient d’être publié ; il contient 13 chants (voir ici).

La plupart des chants recueillis ne sont pas chantables par des chorales, mais forment une Play List précieuse que les radios, et autres médias, peuvent utiliser dans le cadre de la campagne 2017 «STOP PAUVRETE : Agir Tous pour la Dignité. »

Nous présentons ci-dessous une sélection  (cliquer sur le titre pour écouter le chant).

Chants liés à ATD Quart Monde et libres de droit :

Ma pale (Jean-François Gay) : texte de Joseph Wresinski, dit le 17 Octobre 1987, et repris en créole haïtien.

Manze ar lamizer (Gaëtan Abel) : chanson composée par un artiste mauricien pour la campagne d’ATD Quart Monde STOP PAUVRETE.

A Tapori (Daniel Beaume) : chanson composée pour célébrer les 50 ans de Tapori et inspirée par des messages d’enfants du monde entier.

Et l’on chercha Tortue (Bruno Clavier et Paul Maucourt) : cette chanson s’inspire du conte « Et l’on chercha Tortue » qui avait été créé par les enfants de la Cour aux cent métiers de Ouagadougou et qui a été publié sous forme de livre par les Editions Quart Monde.

Genessa et Smeralda (ATD Quart Monde et Morice Benin) : avec le soutien de Morice Benin, les enfants du pivot culturel de Noisy-le-Grand ont réalisé un CD intitulé « Je vais vous dire un secret » dont est extraite cette chanson.

Y’en a assez pour tout le monde (Les enfantastiques) : les enfants Tapori nous invitent au partage et à la solidarité pour que nous puissions tous vivre heureux sur notre planète.

Rienk Dan Ton Zie (ATD Quart Monde et Baster) : ce groupe de reggae réputé à La Réunion joue Composée par des membres d’ATD Quart Monde, cette chanson exprime qu’un regard qui ne juge pas suscite de l’espoir et donne de l’élan.

Zezi (Baster) : reprise en créole réunionnais de la chanson « Jésus » de Laurent Voulzy.

Chants d’auteurs :

Took the Children Away (Archie Roach) : chant Australien décrivant comment les enfants de familles aborigènes ont été retirées à leur famille pour « leur bien ».

Dube (Lucky) : raconte l’histoire de nombreux enfants de Tanzanie, dont le père part chercher du travail, revenir de plus en plus rarement à la maison, jusqu’à ne plus revenir du tout.

Be Sabah El Alif El talet (Carole Samaha) : « Mon frère en humanité » – souvent chanté à Beyrouth, lors des fêtes de l’association Beitouna et aussi le 17 octobre.

Les pauvres (Plume Latraverse) : chanson rarement émise à la radio, elle aborde avec dérision les clichés sur les pauvres.

With my own two hands (Ben Harper) : montre que les choses peuvent changer lorsqu’une personne décide d’agir.

Get up Stand Up (Bob Marley) : chant incitant les peuples opprimés à se lever et à combattre dignement mais pacifiquement.

Il est où le Bonheur (Christophe Maé) : les mots d’un homme qui regrette un temps où il était heureux sans s’en rendre compte.

Toujours vivant (Gerry Boulet) : un homme qui se bat pour la vie, qui reste vivant.

Born in the USA (Bruce Springsteen) : le retour d’un vétéran de la guerre du Viêt Nam qui subit le rejet de ceux qui ne l’ont pas vécue.

Cancion para un nino en la calle (Mercedes Sosa y René Perez) : chanson pour un enfant de la rue.

Le chiffon rouge (Michel Fugain) : invite ceux qui se taisent à porter le chiffon rouge, symbole de la liberté.

Sous les ponts de Paris  (Lucienne Delyle) : chanson populaire et joyeuse pour ceux qui vivent sous les ponts.

Ain’t got no (I got life, Nina Simone) : la personne qui chante ne possède rien, mais elle gardera toujours sa vie et sa liberté.

Cinquième soleil (Keny Arkana) : message d’espoir pour combattre le chaos du monde, la solution est en nous.

Eh connard (Keny Arkana) : évoque ce que l’artiste a vécu quand, adolescente, elle avait été placée en foyer.

Touche pas ma dignité (Danakil) : le chant d’un immigré qui refuse qu’on lui enlève sa dignité.

Afaka aho : chant traditionnel malgache qui évoque l’aspiration à la liberté des anciens esclaves.

Alright (Kendrick Lamar) : chanson officielle du mouvement « Black Lives matter » aux Etats-Unis.

Sitting on the Dock of the Bay (Otis Redding) : version reprise par Playing for Change (projet musical multimédia qui met en scène des musiciens des quatre coins du monde pour diffuser un message de paix).

Le pauvre laboureur (Musique à bouches) : chanson traditionnelle du Jura évoquant le travail pénible d’un laboureur, chantée a capella à cinq voix.

The Duckweed Gathers : chanson populaire taïwanaise. La lentille d’eau est une plante très petite, flottante, libre qui est considérée comme invasive parce qu’elle pousse très rapidement, mais elle a également de nombreux avantages. Ce chant existe également en version anglaise.

Il nous faut regarder (Jacques Brel) : cette chanson invite à changer son regard sur ce que l’on voit pour découvrir des merveilles cachées.

Oiseau malin (Alain Souchon & Laurent Voulzy) : cette chanson évoque les plus démunis qui font avancer le monde.

Jésus (Laurent Voulzy) : chanson réalisée en réponse à la demande que Joseph Wresinski, le fondateur d’ATD Quart Monde, lui avait exprimée dix-sept ans plus tôt.

Un homme debout (Claudio Capéo) : la vie d’un homme qui vit dehors. “Il fut un temps où j’étais comme vous. Malgré toutes mes galères je reste un homme debout.”

Here (Awa Ly et Faada Freddy) : le 3 octobre 2013, une embarcation transportant environ 500 migrants africains fait naufrage près de Lampedusa, île italienne proche de la Sicile. La catastrophe fait 366 morts, ce qui la classe au deuxième rang des plus grandes tragédies en Méditerranée depuis le début du XXIe siècle. Fortement marquée par cet événement, constamment rappelé avec les innombrables catastrophes en mer arrivées par la suite, Awa Ly a écrit cette chanson en réaction, de colère, d’appel au secours, d’appel aux dirigeants.

Se pou sa : hymne aux bâtisseurs de Rodrigues (océan Indien), à tous ceux qui ont cru et qui continuent à croire en l’homme et la femme ayant vu le jour sur cette île.

Donne to lamain pren mo (saga mauricien) : ce chant évoque la population mauricienne qui, au-delà de sa diversité, constitue une seule nation et vit en harmonie.

Ma philosophie (Amel Bent) : cette chanson revendique le droit à la différence et dénonce le racisme.

Inno dei Pezzenti – Marsigliese dei Lavoratori (Carlo Monticelli) : chant de lutte, équivalent à La Marseillaise en France.

Vedo una barca & A Montesola (Le vie del Canto) : chansons traditionnelles italiennes et de lutte.

Down by the Riverside (par Playing For Change) : Accepter nos épreuves et croire qu’elle nous mèneront à une vie meilleure.

If I had a hammer (Peter, Paul & Mary) : chant de libération.

Hallelujah (Minstrels of hope) : ensemble vocal de 10 chanteuses issues des bidonvilles de Manille.

Ensemble (Pierre Rapsat) : cette chanson prône l’importance d’être ensemble au-delà des différences.

Le jour de clarté (Graeme Allright) : appel à faire cesser misère et pauvreté.

Quand les hommes vivront d’amour (Raymonde Levêque) : hymne à la fraternité.

La misère d’en face (Tryo) : interpellation faite aux peuples d’occident face à la misère qui poussent tant de populations à migrer.

Métissage (Dub Inc) : nous constituons une seule humanité au-delà de nos couleurs de peau.

D’Lidd vum Théiwesbuer (Dullemajik) : ce chant luxembourgeois évoque le quartier Paffenthal où ATD Quart Monde a débuté ce pays. En 1897, la ville décida de refaire la rue Sichegaas et seule la maison Théiwesbuer n’avait pas été démolie jusque fin 1920, date à laquelle, expulsés, les habitants ont dû vivre dans des caravanes.

Enfant soldat (Ottou Marcellin) : hommage aux enfants forcés à devenir soldats.

Sango et vous (Idylle Mamba) : cette artiste centrafricaine chante pour la paix et dénonce des injustices.

L’union fait la force (Les enfantastiques de Belgique) : hymne à la solidarité.

Libres et égaux en droits (Les enfantastiques).

Lettre à la République (Kery James) : cette chanson dénonce les injustices envers les immigrés.

Lift up your head (Puppa Lëk Sèn) : ce rappeur sénégalais, obsédé par la dignité, incite ses frères et sœurs d’Afrique à garder leur dignité, à détacher leurs chaînes devenues si familières, à être fier de leurs valeurs

Nyamame Utre : dans un quartier considéré comme un ghetto d’Europe orientale, les habitants se sont mis ensemble pour écrire une chanson, trouver des jeunes pour l’interpréter, enregistrer un clip dans un garage aménagé en studio.

Live at the United Nations (CASA Middle School) : les jeunes de cette association ont écrit et enregistré un rap pour célébrer Joseph Wresinski. Ils l’ont chanté en live à l’ONU le 17 octobre 2013.

Mo passer la riviere Tanier (chant traditionnel mauricien) : écrite à la fin du 18ème siècle par un violoncelliste hongrois de passage à Maurice et à La Réunion, cette  chanson  fait frissonner tous les Mauriciens, sans distinction d’âge, de race, d’origine sociale ou de couleur. Elle transmet un message très profond et mélancolique : l’histoire  d’une vieille femme pauvre qui doit se résoudre, pour vivre, à pêcher des « cabos », de minuscules poissons pas très nourrissants. Cette chanson  existe également à La Réunion sous le titre « La Bourbonnaise ».

Scolarisation des filles (CTM) : chant composé au Togo à l’occasion du 17 Octobre 2013.

Lead me from death into life (Cyprian Consiglio) : une chanson sur le guide, Dieu dans le Tout et être en Dieu. Un encouragement pour chercher la paix et l’harmonie, Dieu qui nous guide vers l’harmonie et la vie.

We are called (David Haas) : une inspiration de comment vivre, une façon de célébrer l’ensemble des nos valeurs.

Happy is the City (An Saol, “vie” en Gaelic) : réalisée par un groupe de femmes issues d’un quartier défavorisé de la ville de Dublin, en Irlande. La chanson s’inspire du contraste entre une communauté qui fait face à la pauvreté et le quartier des affaires et des finances, situés l’un à coté de l’autre. Le chœur acclame « notre voix, la voix doit être écoutée » car de nos jours toutes les voix ne sont pas écoutées.