Pour un développement durable qui n’oublie personne : le défi de l’après-2015

arton3693.jpg

Rapport du Mouvement ATD Quart Monde sur l’évaluation des OMD

Le résultat de notre recherche participative sur les Objectifs Millénaire du Développement, « Pour un développement durable qui ne laisse personne de côté : le défi de l’après-2015 », rassemble les voix des personnes en situation de pauvreté sur le débat du développement durable. C’est l’aboutissement de plusieurs années de recherche avec plus de 2000 participants originaires de 20 pays, dont la majorité étaient en situation de pauvreté ou extrême pauvreté. Ce rapport apporte donc une contribution irremplaçable au débat mondial sur le développement international.

Le processus d’évaluation des OMD ont été l’occasion unique de mettre les voix des personnes en situation de pauvreté sur le devant de la scène, alors qu’elles sont le plus souvent ni écoutées, ni consultées, tout en étant les premières concernées par les changements voulus. C’est pourquoi nous avons lancé notre propre recherche participative pour évaluer les OMD. Douze des pays dans lesquels nous sommes présents ont été fortement impliqués dans le processus : la Belgique, la Bolivie, le Brésil, le Burkina Faso, la France, le Guatemala, Haiti, Madagascar, l’Île Maurice, le Pérou, les Philippines et la Pologne.

Dans chacun de ces douze pays, nos équipes ont organisé des rencontres entre des partenaires de la société civile et des personnes en situation de pauvreté et extrême-pauvreté. Les dialogues se sont basés sur une confiance mutuelle construite durant plusieurs années de travail commun. Les participants se sont rencontrés pour parler des enjeux du développement lors de journées d’études mensuelles ou hebdomadaires suivis de huit séminaires internationaux. Durant six mois à deux ans, selon les pays, ces participants ont ainsi acquis une expérience pour exprimer leurs préoccupations et ont construit un savoir collectif.

Le résultat est cette analyse des OMD donne le point de vue de ceux qui devaient en bénéficier. Le rapport comporte également une série de critiques qui ont été tirées de notre recherche et se conclut par cinq recommandations pour les priorités à donner à l’agenda post-2015. Le rapport et son résumé exécutif peuvent être téléchargés ci-dessous.

« Même dans la misère, un homme a des idées. Si personne ne reconnaît ses idées, il s’enfonce encore plus dans la misère. » (Un participant du Séminaire OMD au Burkina Faso)

Cinq recommandations pour l’après 2015 :

1. Ne laisser personne de côté. Éliminer les discriminations fondées sur le genre, l’origine sociale ou la pauvreté, dans tous les pays.

2. Considérer les personnes vivant dans la pauvreté comme de nouveaux partenaires de connaissance y compris dans la définition des indicateurs de pauvreté.

3. Promouvoir une économie respectueuse des personnes et de l’environnement, incluant des emplois décents, une protection sociale.

4. Fonder l’éducation et la formation pour tous sur la coopération entre tous les acteurs, cela implique une éducation gratuite, de qualité et adaptée aux besoins de l’ensemble de la communauté.

5. Promouvoir la paix par une bonne gouvernance participative. S’assurer que les structures locales, nationales et internationales mettent en place des mécanismes participatifs.

Pour en savoir plus :


Lire avec Vimeo

En cliquant sur la vidéo vous acceptez que Vimeo utilise ses cookies sur votre navigateur.

OMD post 2015 Fr 8’ from ATDFRA on Vimeo.

Documents associés


Résumé analytique Rapport ATD sur les OMD

présentation 2 pages

Présentation 4 pages

Rapport OMD