À Ouagadougou, à la fin du mois de juin, quatre jeunes musiciens qui ont grandi dans les rues de la ville, tous membres d’ATD Quart Monde, ont traduit en français et enregistré une chanson du chanteur américain Ben Harper.

  • I can change the world
    With my own two hands
    Make a better place
    With my own two hands

Pour Ahmed, Alassane, Ousseini et Roger, la musique est depuis longtemps un moyen d’exprimer les difficultés rencontrées en grandissant et une manière de nourrir l’espoir d’un avenir meilleur. Comme le dit Ahmed : « J’ai le sentiment que j’ai la responsabilité d’écrire des chansons qui vont toucher les gens et de faire passer un message de paix ».

La préparation et les répétitions furent les dernières étapes à franchir avant l’arrivée en ville du groupe d’enregistrement international Playing for Change venu pour avec leur dernier projet en date : réaliser une vidéo d’une « Song Around the World », une « chanson tout autour du monde », pour la campagne #StopPauvreté d’ATD Quart Monde.

Playing For Change (PFC), un « mouvement créé pour inspirer et rassembler le monde à travers la musique », est né en 2002 avec un projet de voyager dans les États-Unis et d’enregistrer des musiciens de rue. En 2005, sa portée est devenue mondiale avec l’enregistrement de la première « Song Around the World », « Stand by Me », qui a rassemblé des musiciens de rue du monde entier dans la même vidéo.

« L’idée, selon le cofondateur de PFC Mark Johnson, est de montrer des personnes de cultures différentes qui ont comme point commun la musique pour continuer à avancer, afin que chacun voit les liens qui nous unissent. »

La capacité de la musique à réunir et à créer des liens a aussi été au cœur du travail d’ATD Quart Monde depuis des décennies. Comme l’écrivait son fondateur, Joseph Wresinski, en 1987, au lancement de la campagne mondiale qui invitait des chorales à chanter ensemble au-delà des frontières sociales : «Qu’il chante son amour, sa peine, ses rêves ou sa mémoire, la voix de l’Homme, sous les mots, chante d’abord sa soif de dignité. Dans les aldéas du Guatemala comme dans les mornes d’Haïti, les slums de Thaïlande ou les cités reléguées d’Europe, partout j’ai entendu les familles qui se débattent dans l’intolérable misère chanter leur dignité. »

Ces mots sont à l’aune des sentiments des jeunes musiciens du Burkina Faso qui ont enregistré en juin avec Playing For Change. Comme l’a dit l’un d’eux, Roger : « Nous avons tous traversé le désert de l’extrême pauvreté et c’est grâce à la Cour d’ATD, grâce au soutien et à l’éducation qu’on a reçus là-bas, grâce au message du Père Joseph, que j’ai eu de bonnes idées et qu’un chemin s’est ouvert à moi. Alors pourquoi ne pas chanter à propos de ça ? »

Playing for Change vient d’enregister en Haïti et rendra visite au fil des mois aux équipes d’ATD Quart Monde en Espagne, au Canada et aux Philippines, pour ajouter des groupes de musiciens liés à ATD Quart Monde à la vidéo et élaborer un clip de portée mondiale qui sortira en octobre 2017, juste à temps pour la 30ème Journée Mondiale du Refus de la Misère.

Nous vous tiendrons au courant des étapes du voyage — nous espérons que vous suivrez cette aventure !

Pour écouter le reportage RFI à la Cour d’ATD Quart Monde au Burkina-Faso, cliquez ici