Je voudrais qu’on m’entende | Stacey Smith

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, nous voulons inviter le monde entier à s’arrêter et écouter les femmes qui, en tant que personne issue de l’extrême pauvreté, en tant que défenseures des droits humains, en tant que résistantes, font écouter leur voix et agissent pour leur milieu social, pour les autres femmes qui sont aussi dans la pauvreté, pour une société libérée de l’extrême pauvreté.

Si ces femmes s’arrêtent, le monde s’arrête.

« Je voudrais qu’on m’entende » est une contribution de Stacey Smith, membre du mouvement international ATD Quart Monde aux États-Unis pour le site Unheard Voices.

Lire avec Vimeo

En cliquant sur la vidéo vous acceptez que Vimeo utilise ses cookies sur votre navigateur.