Sur Radio ONU – L’origine du 17 octobre | Isabelle Pypaert Perrin

En juillet dernier, Isabelle Pypaert Perrin, déléguée générale du Mouvement ATD Quart Monde,  a participé au Forum politique de haut niveau pour le développement durable  qui a été organisé à New York, sous les auspices du Conseil économique et social de l’ONU.

À cette occasion, Isabelle Pypaert Perrin a été interviewée par Radio ONU, partenaire de la campagne Stop Pauvreté ! Elle explique que cette campagne  célèbre le centième anniversaire de Joseph Wresinski, fondateur du Mouvement ATD Quart Monde, le soixantième de cette association, le trentième anniversaire de la Journée Mondiale du Refus de la Misère et de la dalle en l’honneur des victimes de la misère qui a été posée sur le parvis des Libertés et des Droits de l’Homme, le 17 octobre 1987. Enfin, cette année commémore aussi le vingt-cinquième anniversaire de la Journée internationale pour l’éducation de la pauvreté, adoptée par l’ONU en 1992.

Isabelle Pypaert Perrin rappelle que le Mouvement ATD Quart Monde est né au cœur de la misère et qu’il a été co-fondé par les habitants du bidonville de Noisy-le-Grand. Comme ATD Quart Monde, le 17 octobre est également né du bas. Cette journée est novatrice car elle rend hommage aux personnes en situation de grande pauvreté qui sont les premiers acteurs des droits de l’Homme et de la paix ; elle nous invite à les rejoindre.

Le 17 octobre offre, aux personnes en situation de grande pauvreté, la possibilité de prendre la parole, non seulement pour évoquer ce qu’elles vivent mais, aussi, pour exprimer ce qu’elles ont travaillé avec d’autres.  « Les plus pauvres ne sont pas sans voix, comme on le dit trop souvent, mais il manque des personnes pour les écouter », ajoute Isabelle Pypaert Perrin. Le 17 octobre est la journée où nous nous organisons pour qu’elles prennent la parole et que les gens les écoutent.

La campagne Stop Pauvreté ! invite aussi chacun à signer l’appel à l’action et à rejoindre la mosaïque du courant du refus de la misère.

Pour écouter l’interview d’Isabelle Pypaert Perrin :

 

 

Photos : © ATD Quart Monde