Quelles sont les définitions de la pauvreté et de la misère ?

Il existe de multiples définitions de la pauvreté et de la misère, qui dépendent du point de vue d’où se placent ceux qui produisent ces définitions. A travers les siècles, on a pu voir ces réalités sous des angles très différents : religieux : le pauvre, incarnation de Dieu ; moral : le pauvre responsable de sa situation et coupable ; politique : le pauvre victime d’un système d’exploitation ; etc.

ATD Quart Monde s’est donné comme objectif de comprendre et faire connaître le point de vue des personnes et des populations en situation de grande pauvreté sur les réalités qu’elles vivent. Non seulement la description de ces situations, mais comment ceux qui les vivent les ressentent et quelles explications ils en donnent eux-mêmes.

De cette recherche associant les plus pauvres est née la définition qu’a proposé Joseph Wresinski au Conseil Économique et Social de France, qui a ensuite été reprise par Mr Leandro Despouy dans son rapport à l’ONU sur Extrême pauvreté et droits de l’homme :

La précarité est l’absence d’une ou plusieurs des sécurités permettant aux personnes et familles d’assumer leurs responsabilités élémentaires et de jouir de leurs droits fondamentaux. L’insécurité qui en résulte peut être plus ou moins grave et définitive. Elle conduit le plus souvent à la grande pauvreté quand elle affecte plusieurs domaines de l’existence, qu’elle tend à se prolonger dans le temps et devient persistante, qu’elle compromet gravement les chances de reconquérir ses droits et de réassumer ses responsabilités par soi-même dans un avenir prévisible. (B.O. du 10 et 11 février 1987)