Ile Maurice

Le 14 Juillet dernier, une quarantaine de jeunes filles étaient réunies à l’île Maurice à l’occasion d’une rencontre organisée par leur professeur de théâtre Marie France Favory au Collège Lorette de Port-Louis. Cette rencontre, en lien avec la campagne #Stoppauvreté, a permis de s’entretenir au sujet de la précarité à partir de la vidéo : « La misère est une violence ».
Les jeunes ont été très touchées par les témoignages poignants de militants  du monde entier :

« Je pense que si tout le monde mettait la main à la pâte pour aider les gens dans le besoin, il y aurait moins de pauvreté. » Mégane

« Lorsqu’on est pauvre, les gens ne voient pas la personne. C’est écœurant de voir que personne ne prend soin d’eux, ils n’ont pas de maison, le soir quand il pleut, quand il y a des orages, on ne pense même pas à eux. » Camille

Cet échange a été suivi par une animation rythmée par des contes, des poèmes et du théâtre .

Les jeunes ont choisi de signer l’appel à l’action.

Madagascar

 

Le 12 Août dernier, à Antananarivo, la capitale de Madagascar, une centaine de jeunes se sont rassemblés à l’occasion de la journée internationale de la jeunesse avec pour thème : « Jeunes solidaires pour prendre en main l’avenir ».

Cet événement, organisé par l’équipe ATD Quart Monde Madagascar et le groupe Tapori, en collaboration avec quelques associations : Gazella, Manaode, ENDA Madagascar, Sentinelles, le Centre NRJ et la TVM (Televiziona Malagasy Nasionaly), s’est déroulé en présence de quelques personnalités.

Parmi les activités : la signature de l’appel à l’action, de la danse, du slam, du cirque et du théâtre autour de la vie de Joseph Wresinski.

Conscientiser les jeunes sur leur capacité à améliorer les conditions de vie des communautés alentour, les amener à connaître et apprendre des personnes en situation de pauvreté, les soutenir à agir en faveur de ces dernières tout en les impliquant, étaient les objectifs que s’étaient fixés les initiateurs de cet événement. Ils se sont appuyés sur la pensée de Joseph Wresinski qui affirme que « La misère recule là où les hommes s’unissent pour la détruire ».

Les jeunes se sont exprimés très librement au cours de la journée :

« Depuis que je suis tout petit, je participe aux différentes activités du Mouvement notamment aux bibliothèques de rue, aux formations professionnelles en informatique, aux cours de français, et aux échanges culturels autour de l’art, de la danse, du cirque et du théâtre…. Grâce à lui, nous en savons davantage sur notre rôle de citoyen et sommes amenés à prendre part aux activités communautaires telles que l’assainissement des quartiers d’Antohomadinika et d’Andramiharana, le curage des canaux et le nettoyage des ruelles. Tout ce que nous faisons dans le Mouvement tourne autour de l’entraide et du partage de connaissances. Je peux même dire que j’ai grandi avec le Mouvement où j’ai entre autres appris que pour affronter la pauvreté et prendre en main notre avenir, nous devons être solidaires. » Steve

« C’est une première pour moi d’organiser un tel événement, d’ailleurs je ne doute pas de sa réussite. À l’avenir, ce sera une réelle source de motivation pour moi car je sais désormais organiser un événement. » Jean Marc.

« En cette période de vacances, la plupart des jeunes ne peuvent pas en profiter par manque de moyen. C’était aussi une occasion pour les jeunes de dévoiler leurs talents. C’était vraiment un moment de détente, une véritable occasion de faire des choses nouvelles, différentes de celles de notre quotidien. » Hanitra

Ces jeunes de l’océan Indien rejoignent le courant de jeunes du monde entier qui disent stop à la pauvreté.